07 juillet 2019

La participation de la population riveraine dans les efforts de la protection de la nature est la clé du tourisme durable

Le manque de participation de la population aux efforts de la protection de l’environnement est l’un des déficits entraînant la pression accrue sur les aires protégées de la RDC. Or, d'’après Kengo Aloko Sarah, auteure de « stratégies du tourisme durable dans les aires protégées de la RD Congo : étude comparative des jardins botaniques d’Eala et de Kisantu », les aires protégées en plus d’être un outil essentiel pour la conservation de la biodiversité, atténuent et adaptent l’altération du climat. "Leur apport dans le développement... [Lire la suite]